Le gendarme Roudil poursuit son supérieur pour harcèlement moral

5 février 2009

C’est une situation rarissime dans l’armée. Un gendarme porte plainte contre son adjudant-chef pour harcèlement moral. Il affirme subir des pressions et des humiliations depuis quatre ans…

(Une Information de Nathalie Dekeyzer pour France Bleu Drôme-Ardèche)

Le militaire est aujourd’hui en arrêt maladie. Pour dépression grave. C’est son épouse qui a décidé de parler, quand il a commencé à évoquer le suicide, après 26 années d’une carrière exemplaire dans la gendarmerie.

Le calvaire commence en 2004, à l’arrivée d’un nouvel adjudant-chef à la brigade motorisée d’Aubenas (Ardèche). Le chef "veut du chiffre" : 60 PV par mois pour excès de vitesse, 30 pour conduite en état d’ivresse etc. Le culte du résultat, comme pour des commerciaux de base.

Peu convaincu par la méthode, le gendarme Roudil tente de résister à la pression. Car, sans infraction constatée, il est bien difficile de verbaliser. L’adjudant-chef ne l’entend pas de cette oreille et commence à arroser son subalterne de notes humiliantes. Jusqu’au 6 juin dernier, où le chef insulte le gendarme Roudil en présence de tous, y-compris sa fille et sa femme : "vous êtes le boulet de la brigade, vous êtes nul" . Le gendarme Roudil se fait poursuivre par son supérieur jusque dans les toilettes : "revenez, je n’en ai pas fini avec vous".

Le harcèlement ne s’arrête pas là. Et gagne aussi la vie privée de la famille, qui occupe un logement de fonction dans l’enceinte de la caserne. La hiérarchie est alertée, elle ne réagit pas et l’affaire est étouffée.

Après quatre années de pressions et d’humiliations, et face au déni de sa hiérarchie, le gendarme Roudil s’est décidé à porter plainte contre son adjudant-chef auprès du procureur de la République. Lequel a confié l’enquête à… la gendarmerie. Si la plainte n’aboutit pas, le gendarme et son avocat ont déjà prévu de se constituer partie civile auprès du doyen des juges d’instruction, afin que l’affaire ne soit pas enterrée.

Commentaires et annonces (4)

Publié par Gendfox le jeudi 22 aôut 2013 à 10:31

Actuellement je vis cette situation depuis quelques années mais elle s'est accentuée en début d'année car la gendarmerie à appris que je n'étais apte qu'en emploi de bureaux uniquement suite à des problèmes médicaux - J'ai 12 ans de services et je suis au bout du rouleau, j'ai déjà pensé pour être tranquille aux mêmes actes que lui mais heureusement que ma femme est présent au quotidien, je suis perdu j ai besoin d'aide.

Publié par Gendfox le jeudi 22 aôut 2013 à 10:29

Actuellement je vis cette même situation depuis quelques années mais elle s'est accentuée depuis quelques mois lorsque la gendarmerie

Publié par CHAN1301 le lundi 11 juillet 2011 à 16:25

mon fils actuellement en formation bilatérale à Munich (formation EOFIA) est actuellement sujet à harcèlement moral de la part de ses supérieurs hiérarchiques militaire (françaises et allemande)
Il a de très bon résultats dans ses études, mais tout est sujet à discriminations.

  • son nom
  • son origine
  • des rumeurs soit disant colportés d'homophobie devant une assemblée de 20 personnes
  • convocations malgré un arrêt maladie sans arrêt auprès du capitaine allemand
  • on lui dit qu'il n'est pas digne d’être officier et de représenter la France en Allemagne
  • on le rend responsable en tant que plus âgé au niveau militaire de ne pas avoir obliger de dire aux nouv d'avoir un comportement irréprochable (le weekend)
    etc etc...
  • on lui annonce le matin de son partiel que ses congés sont annulés ( il ne faut pas qu'il puisse se ressourcer auprès de sa famille)
  • on lui dit qu'il est viré de la formation et une pression tellement forte le fait craquer et il est psychologiquement fragilisé et en tant que mère je m’inquiète
  • quel recours pouvons nous avoir et quel avenir pour lui dans l'armée qui était sa passion et espérait y trouver un avenir professionnel

merci pour vos retours et votre aide
CHAN 1301

Publié par patricia le lundi 16 mars 2009 à 06:50

Je voudrai savoir quelles sont les démarches a suivre pour mon fils qui subit de harcèlement moral a son travail il est militaire engagé pour 5 ans, son adjudant le traite de nul, de fiote, etc, etc...

De plus après un arrêt de travail pour un lumbago,(arrêt de travail envoyer en date et en heure) il ne lui on pas payer son mois de février, donc étant donner qu'il est chauffeur il a refusé de partir en mission car il ne pouvait pas subvenir a ces besoins(nourriture, cigarette, etc...) de plus il veulent lui coller 60 jours de trou même si ils ont réussit a retrouver son arrêt de travail )

Dernièrement je l'ai emmené voir le médecin qui ma dit qu'il faisait un début de dépression, je ne sait plus quoi faire, heureusement que l'armée est une grande famille, en espérant bonne compréhension recevez mes salutations.

Publier un commentaire
Traitement en cours. Merci de patienter.
 
 
Connexion